Excite

Une compagnie aérienne demande à ses passagers de payer l'essence

Mauvaise surprise pour des passagers britanniques lors de leur voyage retour : alors qu’ils revenaient d’Inde, l’avion se pose à Vienne et on leur réclame €24000 !

180 passagers étaient dans l’avion reliant Amritsar, en Inde, à Birmingham. Mais alors que l’avion s’était posé à l’aéroport de Vienne, pour faire le plein, la carte bleue du pilote lui a joué des tours. Résultat : ce sont les passagers qui ont dû ouvrir le porte-feuille. Une situation incroyable, mais vraie, comme en témoigne le sérieux journal ‘the guardian’ en Angleterre.

La cauchemar des passagers a duré 3 jours au total, chacun d’entre eux étant escorté jusqu’à un distributeur pour retirer exactement £130 (150 euros). Et selon Dalvinder Batra, certains passagers seraient même restés en Autriche ! Si la compagnie aérienne a donné des reçus aux passagers, cette situation est tout de même plus que troublante d’autant que la compagnie Comtel a été fondée il y a 6 mois.

Ranbir Dehal, de Wolverhampton, explique : "Nous étions escortés jusqu’au distributeur pour retirer des sous. Ils nous ont annoncé qu’il y avait un déficit de 24000 euros et nous ont donné des reçus". Selon Reena Rindi, qui voyageait avec sa fille de 2 ans, les passagers n’ayant pas de liquide sur eux devaient aller en ville, en compagnie d’une escorte, pour retirer l’argent. Les passagers avaient accepté de payer 130 livres sterling chacun pour pouvoir rentrer à Birmingham. Heuresement, les enfants de moins de 2 ans pouvaient rentrer gratuitement !

Le directeur des services passagers, Bhunpinder Kandra, a annoncé à une chaine de télé que la compagnie rembourserait cet argent aux passagers mais admettait que cela pourrait prendre du temps. Il a bien insisté sur le fait que l’incident ne devrait pas avoir eu lieu, mais réfutait toute hypothèse que Comtel soit proche de la banque route.

L’explication du problème pourrait venir du fait qu’un tour opérateur ait vendu des billets d’avion à prix cassés au Royaume-Uni, et que Comtel ait donc été sous payé. En tout cas, la compagnie autrichienne devra demander à ses commerciaux d’être un peu plus performants en terme de négociation, car cette histoire plutôt insolite va lui faire de la mauvaise publicité.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017