Excite

Un séjour dans une ville fantôme ça vous tente ?

  • Getty Images

Depuis 1962, la ville minière de Centralia dans l’Est des États-Unis brûle puisque depuis cette date un incendie s’est propagé sur tout le réseau des anciennes mines de charbon et ne s’arrête plus. En 2002, le code postal de la ville a été supprimé officialisant ainsi Centralia comme ville fantôme. Il ne reste qu’une église, quatre cimetières, six maisons et un local municipal abritant un camion de pompier. Le sous-sol de Centralia devrait encore brûler pendant deux siècles.

Ambiance fin du monde également en Chine où de très nombreuses villes sont totalement à l’abandon. Construites pour rien, ces villes fantômes sont un spectacle très impressionnant et on s’attend à voir surgir une horde de zombies à chaque coin de rue. Plus de 100 000 appartements sont par exemple laissés à l’abandon dans la commune de Chenggong. Cette ville, pourtant neuve et crée en 2003 n’est habitée qu’à 10 %. Des tours d’habitation y ont poussé très rapidement et 10 ans plus tard, elles sont inhabitées.

Ensuite, Kolmanskop en Namibie ou la ville de sable fondée par des colons allemands en 1908. Grâce à ses gisements de diamants la ville a connu une prospérité fulgurante. Mais à cause de la chute du cours boursier du diamant, la ville devient petit a petit déserte. Il ne reste que des grains de sable, des oasis et des caravanes vides.

Enfin, Oradour sur Glane, ce village français victime de la terreur de la seconde guerre mondiale. Le 10 juin 1944, 642 personnes, dont 205 enfants, furent tuées par une unité de la Division allemande SS Das Reich. Depuis 1946, les ruines du village martyr sont classées Monument Historique et le Centre de la Mémoire a été inauguré en 1999.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017