Excite

Un musée de Londres rend hommage à Alexander McQueen

  • Getty Images

Cinq ans après le suicide du plus talentueux de ses couturiers contemporains, Londres célèbre Alexander McQueen. Le Victoria&Albert Museum, réputée pour son expertise en matière de mode, s’est inspiré d’une exposition réalisée en 2011 par le Metropolitan Museum of Art de New York, et l’a magnifiée. L’exposition londonienne intitulée «Beauté sauvage» permet de visualiser le travail du «hooligan de la mode»: un mélange d’extravagance, de brutalité et de noirceur. Le tout promu par une curiosité inaltérable.

Grâce à l’apport de deux cent quarante vêtements, chaussures, accessoires, coiffures, bijoux et vidéos de défilés, le V & A a pu monter une véritable rétrospective des dix-huit années de création d’Alexander McQueen. Plutôt que d’organiser l’installation de manière chronologique, l’équipe du musée a choisi de présenter ses productions à travers dix grandes thématiques. Le circuit s’ouvre ainsi sur l’influence de Londres et de ses quartiers populaires sur le travail d’Alexander McQueen qui a grandi dans l’Est ouvrier de la capitale britannique, comme son meilleur ennemi, John Galliano.

Les spécialistes du musée ont concocté un décor différent pour chacune des salles, des réalisations d’une beauté parfois à couper le souffle. Chaque ensemble visuel est baigné dans une bande sonore et musicale concordante. Ainsi, des percussions et des murs décorés d’os et de crânes pour la salle sur le primitivisme, de la musique classique et des papiers peints traditionnels pour la salle sur les origines écossaises du couturier, ou enfin de l’électro et de la musique tribale pour sa dernière collection au design futuriste, réalisée pour le printemps/été 2010.

Clou de l’exposition, le cabinet des curiosités, imaginé sur le modèle de ces espaces nés pendant la Renaissance pour présenter des objets excentriques totalement hétéroclites. Les quatre murs de cette pièce d’une dizaine de mètres de haut ont été recouverts de présentoirs de multiples tailles. A l’intérieur de chacun d’entre eux: une robe, un écran diffusant un défilé, un mannequin habillé, une tête ornée d’un chapeau, etc. L’occasion d’embrasser en un clin d’œil la diversité, l’intensité et l’originalité de feu Alexander McQueen.

Victoria Albert Museum, «Alexander McQueen: beauté sauvage». Jusqu’au dimanche 2 août. Réservations à l’avance obligatoire: +44 20 7942 2000 ou www.vam.ac.uk.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017