Excite

Trélazé, mineurs de schiste et ardoise à découvrir

Trélazé, dans le Maine-et-Loire, est une commune ardoisière. C'est là que s'exerçaient les métiers de mineurs de schiste et de fendeurs.

Dans les années 1600 déjà l'ardoise de Trélazé faisait parler d'elle. Le bassin angevin employait 1200 ouvriers qui fabriquaient chaque année près de 27 millions d'ardoises.

Dès le milieu du XIXè siècle on ne compte pas moins de 3000 ouvriers ardoisiers. Début 1900, près de la moitié des ouvriers de l'ardoise viennent de Bretagne. Le mode d'extraction de l'ardoise se modernise au fil du temps jusqu'à être totalement industrialisé. Mais la fente de l'ardoise au maillet et ciseau est difficile à effectuer autrement qu'à la main. C'est donc bien plus tard qu'elle sera mécanisée. Aujourd'hui, seulement 300 ouvriers travaillent encore à l'extraction de l'ardoise.

Un séjour en Maine-et-Loire donne l'occasion de visiter avec un grand intérêt le musée de l'ardoise de Trélazé, très instructif sur le métier de mineur de schiste. Y sont retracées les différentes périodes de l'exploitation minière angevine.

Mineurs de schiste et fendeurs ont, dès 1979, fondé l'Association des Amis de l'Ardoise. En 1993, Trélazé voit ses ardoisières classées "Site remarquable du Maine-et-Loire". Ainsi le savoir-faire qui a traversé les siècles est sauvegardé.

Le musée de l'Ardoise de Trélazé est une véritable mine d'informations sur le travail des mineurs de schiste et des fendeurs : il permet d'y découvrir les différentes catégories d'outils utilisés au fil des siècles, on y présente des démonstrations du travail de l'ardoise. Enfin, un tracé pédestre permet de se rendre sur certaines carrières de schistes devenues depuis des lieux propices à la reproduction ornithologique.

Photo : Jean-Baptiste L (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017