Excite

Trains français: ouverture à la concurrence

Comme les opérateurs mobiles, Bruxelles a souhaité plus de concurrence sur le terrain des voies ferrées. La SNCF a le monopole des trains français, peut-être plus pour longtemps. L’Italien Trenitalia pointe le bout de son nez.

Mais pour l’instant, la SNCF n’a rien à craindre, tout du moins pas avant l’été prochain. La loi sur la libre concurrence vient d'être adoptée, cependant la compagnie française gardera jusqu'à nouvel ordre le monopole des liaisons intérieures. Aucune date n'est encore fixée pour une éventuelle arrivée de nouveaux opérateurs sur les grandes lignes.

Trenitalia, un sérieux concurrent

Lorsque la compagnie italienne sera en place, elle pourra assurer, pour commencer, deux allers-retours par jour sur les distances Paris-Milan et Paris-Gênes. Trenitalia devrait s’arrêter dans six gares françaises: Chambéry, Modane, Avignon TGV, Aix-en-Provence TGV, Marseille et Nice.

D'autres compagnies étaient attendues, mais elles ont toutes renoncées: la Deutsche Bahn, une alliance de Véolia et d'Air France-KLM, Virgin.

Photo: ferroviedellostato.it (Trenitalia)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018