Excite

Shillong, la capitale indienne du rock

À Shillong, les taxis ne diffusent pas les voix de rossignols typiques de Bollywood, mais les riffs de guitares accompagnant les textes en anglais des légendes du rock. Nulle part ailleurs en Inde on ne voue un tel amour au rock, avec une nette préférence toutefois pour les groupes antérieurs aux années 80.

« On dit qu'à Shillong, un habitant sur trois est musicien », confie Larsing Ming, propriétaire de l'hôtel Centre Point. Au Cloud 9, le bar de l'établissement, il invite occasionnellement des groupes de rock locaux à se produire sur scène. Ce passionné de musique est aussi depuis quelques années l'organisateur d'un grand concert en plein air pour la Saint-Sylvestre. 20 000 personnes ont assisté à l'événement cette année.

Pour la programmation, M. Ming a l'embarras du choix. Ses protégés ? Les filles du girls band Afflatus qui mélangent allègrement rock, punk et funk, les garçons de Snow White qui chantent en khasi (la langue locale, proche du cambodgien) sur du rock électrique et le groupe Summer Salt qui privilégie une approche plus pop pour un autoproclamé « rock indigène expérimental ».

Mais la légende vivante du rock à Shillong, c'est Lou Majaw. Depuis plus de 35 ans, ce guitariste khasi organise chaque année un concert pour l'anniversaire de Bob Dylan. Une passion dont s'est inspiré le Département du Tourisme de l'Etat du Meghalaya, qui a organisé le happening du « plus grand ensemble de guitares » au monde. Pendant quelques minutes, 1730 guitaristes ont joué ensemble le mythique « Knocking on Heaven's Door ». La romance entre Shillong et le rock a de beaux jours devant elle.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018