Excite

Pour survivre à un crash d’avion, mieux vaut être assis à l'arrière

Comment en apprendre davantage sur le comportement d'un avion pendant un crash sans avoir à mettre sa vie en danger ? Réaliser un crash-test en conditions réelles avec un véritable avion de ligne.

C'est l'expérience menée par une société de production pour réaliser un document assez impressionnant, diffusé sur la chaîne britannique Channel 4 et la chaîne américaine ABC News. Les conclusions sont édifiantes : pour avoir une chance de survivre dans un Boeing 727, il vaut mieux être installé à l'arrière de l'appareil, sur les places les moins chères. Les sièges installés à l'avant, en première classe, vous destinent à une mort quasi-certaine.

Grâce à cette expérience qui aura tout de même coûté plus d'1,2 millions d'euros, les scientifiques ont pu analyser les facteurs les plus mortifères en fonction du design de l'avion et également des positions de sécurité. Il en ressort que sans ceinture ni position de sécurité, il est peu probable de sortir vivant d'un crash. En revanche, attaché aux ceintures et en position de sécurité (la tête baissée à l'avant, protégée par les bras) les chances de survie sont bien réelles. Encore faut-il avoir veillé à prendre un siège en classe économique, à l'arrière de l'avion.

Ces conclusions ont été tempérées par Ronan Hubert, le fondateur du Bureau d'archives des accidents aéronautiques, en Suisse : «Le fait que les places au fond de l'appareil sont les plus sûres est fondé sur une constatation statistique. Il n'y a pas de vérité mathématique. Un crash d'avion est extrêmement imprévisible. Il y a eu des accidents où ce sont les passagers situés à l'avant qui ont survécu, et ceux de l'arrière qui sont morts». L'expert confie tout de même choisir «systématiquement une siège dans la partie arrière» s'il voyage en classe économique.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2019