Excite

Pompéi n’en finit pas de mourir : le fragment d’une fresque volé

  • Getty Images

Vingt centimètres d’une fresque représentant Apollon et Artemis ont été détachés de la parois de la « Maison de Neptune » à Pompei.

Après avoir été victime d’écroulements après des pluies diluviennes, le site archéologique de Pompei a été une nouvelle fois détérioré. Et si il s’agit cette fois-ci d’un acte malveillant, cet énième incident qui frappe l’un des plus précieux patrimoine de l’humanité a fait place à de nombreuses polémiques.

Un voleur vraisemblablement armé d’un ciseau de tailleur a exporté le fragment d’une peinture murale qui se trouvait dans la chambre 20 de la « Domus » de Neptune située dans une zone fermée au public et non vidéo-surveillée.

La fresque en question grande d’un mètre, représenteApollon et Artemis. La portion détachée correspond à la partie supérieure de la déesse. La nature du vol indique que celui-ci a sûrement été réalisé par des mains expertes.

Le vol remonte au 12 mars dernier, mais la nouvelle n’a été divulguée que le 18 pour ne pas contaminer le travail des enquêteurs. Le ministère de la Culture italien a ouvert quant à lui une enquête interne.

Sur le même sujet, lisez l'acte de vandalisme dont été victime le site de Louxor en Egypte.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017