Excite

Observer les étoiles du fond de la mer

Un nouveau télescope à neutrinos européen est en projet au fond de la mer Méditerranée.

Neutrinos

La Terre est régulièrement traversée par de véritables bombardements de particules faisant partie des plus mystérieuses pour les scientifiques: les neutrinos.

Ces énigmatiques particules interagissent très peu avec la matière, qui ne les arrête donc pas dans leur course à travers l'univers. Elles en sont d'autant plus difficiles à détecter ou à observer. Dénuées de charge électrique, ces particules sont insensibles aux champs magnétiques et voyagent en ligne droite. Ce sont "les messagers directs des régions les plus lointaines de l'Univers et, par conséquent, des évènements cosmologiques les plus anciens qui s'y sont produits", explique Antoine Kouchner, du laboratoire Astroparticule et Cosmologie (CNRS, université de Paris-7, CEA, Observatoire de Paris).

Télescopes à neutrinos

C'est ainsi que des astrophysiciens européens ont eu l'idée d'installer un télescope à neutrinos au fond de la mer Méditerranée. Leur idée est d'observer la "teinte Tcherenkov", une couleur bleutée très particulière décrite dans les années 1930 par un physicien soviétique.

Lorsqu'il percute un atome de matière, le neutrino se transforme en une particule chargée électriquement, un muon, qui laisse dans son sillage un cône lumineux, le "bleu Tcherenkov".

Km3

Les Américains installent un télescope à neutrinos de 1 km3 de volume à 2400m de profondeur sous la glace du Pôle Sud. Il devrait être opérationnel en 2009. Celui des Européens et ses 900 capteurs en Méditerranée au large de Toulon est à 2500 mètres de profondeur, le télescope Antares.

Le nouveau projet des Européens devrait être construit entre 2012 et 2016. Son coût est de 150 millions d'euros et il sera immergé quelque part entre 2500 et 4000 mètres de profondeur au large de la France, de la Grèce ou de l'Italie. Le neutrino n'a encore jamais pu être observé.

Photo: Flickr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2020