Excite

Les scanners corporels sont testés

Mis à nu sur un écran afin d’assurer la sécurité à bord des avions: le scanner corporel fait ses premiers pas en France. Depuis ce matin, les passagers qui se rendent aux Etats-Unis sont déshabillés en un seul coup d’œil.

Exit les rayons X, place au scanner corporel! La France ne plaisante pas en matière de sécurité aérienne et prend exemple sur le modèle américain. Aujourd’hui, une nouvelle cabine beaucoup plus moderne que le traditionnel portique, a fait son apparition à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle: il s’agit d’un scanner doté de la technologie des ondes millimétriques et capable de détecter la présence d’objets cachés à la surface de la peau.

Pendant trois mois, le scanner corporel sera en phase d’expérimentation à l’aéroport de Roissy. Rien n’obligera donc les agents de sécurité à faire passer les voyageurs dans cette cabine spéciale, seuls les volontaires pourront tester l’appareil. Les autres auront droit à une fouille corporelle normale en cas de suspicions. C’est la loi Loppsi 2, actuellement à l’étude par le Sénat, qui devrait rendre obligatoire le contrôle par scanner corporel.

Le principe du ‘body scanner’ est simple: le passager entre dans une cabine, lève les bras et en ressort après avoir été bombardé d’ondes millimétriques. Une image en 3D dessinant la silhouette et les formes du passager apparaît en simultanée sur l’écran de contrôle d’un agent de sécurité confiné dans un bureau fermé pour ne pas voir de visu l’individu examiné. La Cnil, Commission nationale de l'informatique et des liberté, recommande en effet de garantir le respect et la vie privée des passagers, notamment en rendant flous à l’écran le visage et les parties génitales des voyageurs.

Photo : focusitvideo (Youtube.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017