Excite

Les richesses de la vallée de Katmandou en péril

La vallée de Katmandou au Népal compte, depuis 1979, sept zones classées par l'Unesco, situées dans et autour de la capitale. La région est en effet située aux confluents de toutes les grandes civilisations d'Asie et recèle de véritables trésors architecturaux, ainsi que des lieux de culte exceptionnels mis en place par les Hindouistes et les Bouddhistes. Néanmoins, ces sites appartiennent à une catégorie spéciale puisqu’ils sont classés « en danger ».

Sept grandes zones menacées

Les sept zones concernées sont les suivantes : Katmandou Durbar Square (la place du palais), Patan Durbar Square, Bhaktapur Durbar Square, Pashupati, Bauddha, Swayambhu et Changu Narayan. C’est là que l’urbanisation massive du pays à fait le plus de dégâts, mettant en péril des architectures centenaires.
L'exemple le plus significatif est celui de Bauddha. Cet ancien petit village qui ne comptait que quelques maisons installées en cercle autour du plus grand stupa (une structure architecturale typiquement bouddhiste) du Népal, il y a près de cinquante ans est aujourd’hui cerné par de hauts buildings qui empêchent d’admirer l’immense stupa, à plus de dix mètres! Les petites habitations traditionnelles d’antan font aujourd’hui place à de grands immeubles de béton et de verre. D’où la décision de l’Unesco de classer la vallée de Katmandou comme site en danger, en 2003.
Changu Narayan semble être légèrement épargné par ce tourisme de masse. Etant l’un des plus importants ensembles de la vallée car l’un des plus anciens, l’on y retrouve encore des traces de construction du 4ème siècle et plusieurs monuments datant du 17ème siècle.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018