Excite

Les musées de cire : un peu d'histoire

Un musée de cire est un musée qui expose des statues en cire représentant des personnes célèbres, qu'elles soient contemporaines, historiques, ou imaginaires, éventuellement dans des reconstitutions de scènes mémorables dont elles ont été les protagonistes. Les musées de cire ont souvent une section spéciale regroupant les modèles les plus macabres, généralement dénommée chambre des horreurs. Les deux plus célèbres musées de cire sont le Musée de Madame Tussaud à Londres, et le Musée Grévin à Paris. Pour les courageux, descendez dans les sous-sols du musée de Madame Tussaud ils ont toute une zone souterraine évoquant de sombres personnages, avec un couloir effrayant animé par des acteurs où vous revivrez les célèbres crimes historiques de Londres.

Sous le règne de Louis XIV, Antoine Benoist (1629-1717) réalise des bustes en cire du roi, devient peintre ordinaire et premier sculpteur en cire du roi et ouvre un cabinet de cire à Paris, rue des Saints-Pères. Il y expose le "cercle de la cour" composé de figures de cire grandeur nature (avec entre autres: François VII de La Rochefoucauld, Madame de Maintenon, Madame de La Fayette, Bossuet, Jean Racine, Jean de La Fontaine, Nicolas Boileau). Il réalise aussi le cercle de la cours du roi d'Angleterre Jacques II en 1684. A l'initiative d'Arthur Meyer qui sollicite Alfred Grévin, Le musée Grévin ouvre en 1882 à Paris sur le boulevard Montmartre. Après 1945 de nombreux musées de cire ont ouvert. Beaucoup ont fermé dans les années 1990 et 2000. Quelques musées de cire indépendants subsistent, tel le musée du Saint Curé d'Ars (réalisé par le musée Grévin), le musée de cire de l'historial de Sainte-Anne-d'Auray, le musée de l'histoire et des traditions de Basse Bretagne de Perros-Guirec, le musée de cire de la Chaise-Dieu (réalisé par M. Crespin, architecte de théâtre du musée Grévin), le musée de juin 1944 (inauguré en 1953) de l'Aigle ou le musée Jeanne d'Arc de Rouen. Les musées de cire de Issoire (ouvert en 1965), de Saint-Malo (1947-1997), Granville, Aurillac, Trouville, Moulineaux (château de Robert le Diable), Saintes-Maries-de-la-Mer, Rocamadour (musée de Roland le Preux), Le Plessis-Brion, Loudun, Albi ou l'historial de Montmartre (1954-1991) ont fermé. Deux musées de cire contigus, le musée des martyrs de Paris (inspiré du London Dungeon) et le musée du rock'n'roll (inspiré du Rock Circus de Piccadilly Circus du Tussauds Group), ont ouvert en 1990 au Forum des Halles à Paris. Faute de visiteurs, ils ont fermé en 1993. Les musées de cire français (en dehors du musée Grévin) étaient (ou sont encore) sur des thèmes historiques (on parle aussi d'historial) ou religieux

Pour les courageux, descendez dans les sous-sols d'un des musées de cire le plus visité, celui de Madame Tussaud, ils ont toute une zone souterraine évoquant de sombres personnages, avec un couloir effrayant animé par des acteurs où vous revivrez les célèbres crimes historiques de Londres. En 1782, une seconde exposition nommée la "Caverne des Grands Voleurs" ouvre sur le Boulevard du Temple, c'est le précurseur de la chambre des horreurs.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018