Excite

Les greeters, un autre tourisme

Constatant que New-York intimidait ses visiteurs, une habitante décida en 1992 de créer le premier réseau de ‘Greeters’ (hôte ou comité d’accueil en anglais) afin d’aider les touristes à faire connaissance avec la métropole. Son but était également de renouer avec la tradition d’accueil.

La mission des Greeters est toute simple. Ils consacrent quelques heures à des touristes pour leur montrer leur ville et tenter de la leur faire comprendre. Ils ne substituent pas à des guides puisqu’ils sont bénévoles et n’ont aucune formation requise.

Peu à peu, le mouvement s’est étendu sur trois continents avec un total de 27 destinations dans 10 pays. Malgré sa réputation de mal-embouchée, c’est quand même la France qui est la plus accueillante avec un total de 9 villes ou départements ! Parmi ceux-ci, il y aura Marseille, Lyon ou Nantes, le Pas de Calais ou le Tarn. Cela fait du bien à l’égo. La Grande-Bretagne n’est pas mal non plus avec 5 destinations dont Londres ou le Kent. Comme nul n’est messie dans son pays, les États-Unis n’en comptent que trois. Néanmoins, selon la fédération internationale, le Global Greeter Network, ce sont plus de 200 villes qui sont aujourd’hui désireuses de créer leur propre programme de Greeters.

Le 1er et le 2 avril dernier ont eu lieu les premières rencontres des Greeters français. Leurs objectifs ont été de permettre le partage d’expérience en termes d’accueil et d’outils mais aussi de promouvoir le système auprès de villes intéressées.

Source Photo : Lyon City Greeters (lyoncitygreeter.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017