Excite

Les compagnies low cost sont-elles encore fiables?

Les avions ne mènent pas bon train en ce moment dans le ciel…et les tragédies des airs semblent se poursuivre encore et encore. Après le terrible accident survenu au moment du décollage d’un MD-82 de la compagnie Spanair à Madrid, mercredi 20 août, qui a fait 154 morts, l’histoire se répète avec le crash d'un Boeing 737-200 de la compagnie Itek-Air au Kirghizistan, dimanche 24 août, bilan 71 morts. Moins grave, samedi 23 août, un autre Boeing 737 de la compagnie Easyjet a été contraint d’interrompre son vol et d’atterrir à l'aéroport de Nice après un incident technique dont la cause n’a pas encore été définie.

Atterrissage d'urgence pour Ryanair

Lundi 25 août, à 23h30, un avion (encore un Boeing 737…) de la compagnie Ryanair qui assurait la liaison entre Bristol et Barcelone, a dû atterrir d’urgence à l’aéroport de Limoges à cause d'une dépressurisation dans la cabine "qui a provoqué le déploiement des masques à oxygène" selon un porte-parole de la compagnie low-cost.

Selon la police locale, l’avion aurait fait une chute de 8.000 mètres en cinq minutes. Malgré une rapide inspection du Boeing, aucune défaillance particulière n’a été remarquée. Sur les 168 passagers et 7 membres d'équipage à bord de l’appareil, vingt-six personnes ont du être hospitalisées, pour des problèmes auditifs, au niveau du tympan, sans gravité toutefois.

Avec la révolution du low-cost, l’avion est devenu accessible au plus grand nombre mais après ces récents incidents à répétition dont l’origine semble le plus souvent technique, le débat surgit de nouveau: les passagers se posent des questions sur la fiabilité des opérations de contrôle réalisées à terre par ces compagnies. Voler, oui. Mais à quel prix?

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018