Excite

Les communautés de voyage de jeunes Africains-Américains

  • Getty Images

Nomadness Travel Tribe est une équipe secrète de 9 000 globe-trotters, majoritairement africains-américains, âgés de 25 à 40 ans, qui a visité une douzaine de pays, se donnant rendez-vous dans des villes du monde entier, de New York à Dubaï. Ils ont même des tatouages assortis.

«Il faut compter avec nous», déclare Evita Robinson, 30 ans, fondatrice de Nomadness Travel Tribe : «Nous sommes peut-être les seuls Noirs à aller en Inde, mais nous y allons. Nous sommes peut-être les seuls Noirs à Tokyo, où nous attirons tous les regards, mais nous y sommes aussi».

Grâce à une nouvelle génération de communautés en ligne, parcourir le monde est devenu une possibilité plus réelle que jamais pour les Africains-Américains calés en médias sociaux, une population qui constitue un marché largement inexploité par l’industrie du tourisme.

Un coup d’œil rapide sur le compte Instagram de Travel Noire, une autre communauté de voyageurs, confirme que la demande est pourtant là. Pour beaucoup d’Africains-Américains de la génération Y, voir sa photo de voyage sélectionnée et postée sur le compte Instagram de Travel Noire est vécu comme un honneur.

Il s’agit souvent de sortir de sa zone de confort pour explorer le domaine du possible. «Au lieu d’aller à Miami ou à Las Vegas, vous pouvez sauter sur une offre de vol et vous retrouver à Johannesburg pour le même prix», fait valoir Zim Ugochukwu, 26 ans, la fondatrice de Travel Noire.

Des marques telles que Lo & Sons et Delsey ont déjà commencé à utiliser Travel Noire pour toucher les voyageurs noirs. «Beaucoup de marques pensaient que les gens de couleur n’allaient pas plus loin que les îles des Caraïbes, Miami, Atlanta ou encore Las Vegas. Alors elles ne dépensaient pas d’argent en publicité pour eux, Elles passeraient à côté d’un juteux marché si elles ne revoyaient pas leur stratégie» conclut Zim Ugochukwu.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017