Excite

Le vol de passeport, un crime en hausse

Avec environ 100.000 passeports déclarés perdus ou volés chaque année, les chiffres du vol de passeports en France inquiète.

En effet, la biométrie, longtemps présentée comme le remède à la fraude identitaire, au moins celle basée sur le passeport, montre déjà ses limites. Les moyens techniques mis en œuvre pour lutter contre l’usage de faux papiers d'identité, sont moindres et les chiffres sont chaque année plus lourds concernant l’usurpation d’identité.

Pourtant la fraude identitaire est à la base de presque toutes les escroqueries. Elle tient une place considérable dans des délits aussi divers que les stupéfiants, le banditisme et les escroqueries en général.

Si les experts parlent de presque 20 milliards d’euros de préjudice portés à l'État, les administrations sont les plus touchées, particulièrement celles donnant droit à des rémunérations diverses. On notera par exemple que le chiffre de la fraude identitaire est en constante augmentation à l’UNEDIC, la CAF ou encore la CNAM.

Le vol d’un passeport ne semble pourtant pas être en ligne de mire des forces de l’ordre. Les victimes, quant à elles, vivent une réelle descente aux enfers lorsque leur identité est usurpée. Qu’il s’agisse d’une ouverture de compte, d’une demande de prêt, de prestations familiales ou tout simplement d’une utilisation criminelle, les conséquences des délits réalisés sous leur identité ont un réel impact sur leur vie.

Les retombées négatives du vol de passeport sont également redoutables pour l'État de droit démocratique dans lequel nous vivons. L’identité, son respect et son bon usage est à la base de l’identité même de l'État. Le passeport se doit donc d’être mieux protégé et son vol mieux réprimandé.

Photo : Eisenbanher (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018