Excite

Le statut de patrimoine mondial du Mont Fuji inquiète au Japon

L’ascension du Mont Fuji, site le plus emblématique du Japon, est déjà ne activité de groupe très populaire. La reconnaissance récente de cette montagne haute de 3776 mètres comme un site du patrimoine mondial de l’UNESCO nourrit la crainte que cela puisse attirer encore plus de gens, contribuant davantage à l’usure de l’environnement.

La sécurité est aussi une autre préoccupation. Au moins sept personnes sont mortes et 70 ont été blessés lors d’escalades en 2012. La saison officielle d’escalade va de juillet à août et la marche aller-retour dure neuf heures. Les autres moments de l’année présentent des conditions trop rudes à cause du froid et de l’appauvrissement en oxygène.

Le nouveau statut, octroyé en juin, est vu par beaucoup d’entreprises comme un coup de pouce bienvenu étant donné le déclin économique dans la plupart des régions rurales du Japon. Les autorités locales sont curieuses, cependant, sur la façon de préserver la beauté naturelle de la montagne tout en améliorant l’accès de la circulation et d’autres installations pour répondre à l’augmentation attendue du nombre de visiteurs.

« Avec plus d’étrangers visitant la montagne, nous aurons besoin de penser à l’amélioration des installations», a dit le gouverneur Yokouchi. Chaque année, près de 50 000 bénévoles nettoient les ordures sur la crête. De nombreux déchets tels que des sacs en plastiques, des mégots de cigarettes, des pièces automobiles et des emballages de bonbons sont ramassés.

« Ça devient pollué » affirment les bénévoles. En plus de la pollution il y a le problème des pluies acides de l’eau de mer mélangée avec des émissions provenant des usines de la côte. Et les espèces végétales envahissantes comme l’herbe de bambou épaisses le long des routes posent aussi problème.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018