Excite

Le château de Bran en Transylvanie

Le château de Bran se trouve à l’entrée du col de Bran-Rucăr, dans les montagnes des Carpates. Il est situé à une trentaine de kilomètres de la ville de Braşov, qui fut la première capitale de l’ancienne Valachie, territoire du prince Vlad Tepes, surnommé Dracula. Bâti sur un rocher, le château abrite actuellement un musée qui s’étend sur les quatre étages ouverts au public. Alors que les touristes étrangers viennent attirés par la légende du comte Dracula, l’histoire vraie du château de Bran pourrait toutefois suffire à les enthousiasmer.

    Getty Images

Le château de Bran est mentionné pour la première fois dans un document officiel datant de 1377. Le roi de Hongrie, Louis Ier d’Anjou, accorde alors aux habitants de Braşov le privilège de construire une citadelle de pierre sur le rocher qui porte le même nom. A la fin du XVIe siècle, le château est rattaché à la Transylvanie sous le règne d’Iancu de Hunedoara. Les liens de la forteresse avec Dracula / Vlad Tepes datent de la même époque, lorsque le prince de Valachie est chargé de défendre la passe donnant accès à la Transylvanie.

En 1920, le conseil de la ville de Braşov fait don du château à la reine Marie de Roumanie. Le château connaît alors son heure de gloire : il est l’une des résidences favorites de Sa Majesté. La fille de la reine Marie, la princesse Ileana, hérite du château en 1938. Mais, en 1948, la famille royale est expulsée du pays par le régime communiste. Bran devint propriété de l’Etat roumain, qui le transforme en musée d’histoire et d’art féodal. L’état de délabrement avancé du château entraîne sa fermeture en 1987. Il n’est rouvert au public qu’en 1993, après restauration. Actuellement, le château est la propriété de l’héritier de la princesse Ileana, un dentiste d’origine américaine, Dominique de Habsbourg. Il est ouvert à la visite, à la location (il semblerait qu’on puisse le louer pour un mariage pour la somme de 2 000 euros) et accueille de superbes fêtes d’Halloween.

Mais il ne fait aucun doute que les touristes étrangers viennent visiter le château de Bran essentiellement à cause de la légende de Dracula. Le mythe du comte Dracula provient du roman de l’écrivain irlandais Bram Stoker, publié au Royaume-Uni en 1897. Les personnages sont nés de l’imagination de l’auteur, mais l’essentiel de la trame narrative est issue des croyances populaires sur les forces du mal, tels les vampires ou les revenants. Le voïvode [comte] de Valachie, Vlad Tepes, a été associé à Dracula, bien que les données historiques ne confirment pas qu’il ait séjourné longuement au château de Bran. Et pourtant, le site roumain est promu touristiquement à travers le mythe du vampire qui se nourrit du sang de ses ennemis.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2022