Excite

Le carnaval de Rio

C’est incontestablement le rendez-vous le plus festif et le plus attendu. Dimanche, les écoles de samba ont rivalisé d’audace aux abords du sambodrome, pendant que les chars fantasmagoriques s’apprêtaient à partir.

Galerie photos: Carnaval au Brésil

L’agitation bat son plein à Rio de Janeiro, Brésil. Touristes et Cariocas donnent de la voix pour oublier durant quelques jours, le son monotone d’une crise internationale. Fait important, Luiz Inacio Lula da Silva, président brésilien, a assisté à cette première nuit de festivité. Il a pu y découvrir son école de samba préférée, Beija-Flor, bi-championne en titre. Aucun chef d’État ne s’était déplacé pour le carnaval depuis 1994.

Ivresse de la fête

Le roi Momo a reçu les clés symboliques de la ville, vendredi soir, des mains du maire, Eduardo Paes signifiant de fait que tous les excès sont dorénavant possibles. Un seul son de cloche: "s'amuser sans retenue!". Du coup, la population a envahi les rues, esquissant pour les plus timides quelques pas de danse pendant que les plus érudits se déhanchaient sur les rythmes effrénés de samba.

Entre écoles de samba et bloco (association de quartier), l’entente reste très cordiale. Les premières ont suffisamment d’argent pour proposer un défilé hors du commun. Les autres font avec les moyens du bord. Chaque école réunit de 3 000 à 5 000 danseurs. La fête est bon enfant, il faut "s'amuser et draguer".

Le gouvernement a prévu l’affaire, 59 millions de préservatifs ont été distribués à travers tout le pays. 9 800 policiers ont été mobilisés pour qu’aucun incident grave ne se produise.

Festivités au Brésil, le carnaval c’est parti



Photo: .S, Flickr (École de samba de Rio)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017