Excite

La présence des paquebots restreinte aux abords de Venise

Les nuisances causées à la Sérénissime par la forte augmentation du passage des navires de croisière ont suscité ces dernières années de vives protestations de la part des habitants de Venise et des défenseurs de l'environnement, inquiets pour l'équilibre de ce site fragile et très fréquenté.

A l'issue d'une réunion à laquelle participaient le président du Conseil Enrico Letta, les ministres des Transports et de la Culture ainsi que le gouverneur de la Vénétie, il a été décidé de limiter (et même d'interdire en fonction des tonnages) le passage de ces imposants navires de croisière dans certaines parties de la lagune et aux abords immédiats de la célèbre place Saint-Marc.

« La tendance à avoir des navires gigantesques dans la lagune a finalement pu être inversée », a déclaré le maire de Venise, Giorgio Orsoni, dans un communiqué. « Nous en avons eu assez de ces méga navires de croisière à seulement quelques mètres de la place Saint-Marc. Désormais, il y aura des limites précises à la taille des navires qui peuvent entrer dans Venise. » A partir de janvier 2014, les allées et venues des navires de croisière devant la place Saint-Marc, cœur de la ville, se verront imposer un certain nombre de limites.

Le nombre de navires de croisière de plus de 40 000 tonnes autorisés à passer par le canal de la Giudecca (celui qui est emprunté par tous les grands navires de croisière pour rejoindre le bassin de Saint-Marc) sera réduit de 20% par rapport aux niveaux de 2012. A partir de novembre 2014, les navires de plus de 96 000 tonnes seront purement et simplement interdits.

Les inquiétudes liées à la présence de navires de fort tonnage se sont accrues après la catastrophe du Costa Concordia. Le naufrage de ce navire de 114 500 tonnes au large de l'île toscane du Giglio en 2012 avait coûté la vie à 32 personnes.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017