Excite

La Grande Muraille de Chine

A des fins militaires, la Grande Muraille a été construite en plusieurs temps, entre le V° siècle avant J-C et le XVI° siècle. Elle trace la frontière Nord de la Chine.

Une muraille aux dimensions pharaoniques

La Grande Muraille s’étend du détroit de Shanhai, sur les rives du fleuve Yahu, jusqu’à Jiayuguan, à l’ouest. En moyenne, les mesures font état de 6 à 7 mètres de hauteur, 4 à 5 mètres de largeur, et 6700 kilomètres de longueur!

La légende voulait que ce soit la seule construction humaine visible depuis l’espace. Mais hélas, les démentis sont sévères: pas plus que les pyramides, ni aucune œuvre de la main de l’homme, la Muraille de Chine n’est observable à l’œil nu depuis là-haut…

Cela n’empêche pas la Grande Muraille de figurer depuis 1987 parmi le patrimoine mondial de l’Unesco. Elle a même été classée très officieusement parmi les 7 nouvelles merveilles du monde par la NewOpenWorld Foundation.

Un peu d’Histoire…

La Chine a connu diverses dynasties au cours des siècles, et chacune a contribué à la construction ou tout au moins au renforcement du monument: le plus ancien morceau du mur est estimé remontant à 650 avant J-C. Au cours de l’ère connue sous le nom des « Royaumes combattants », les tribus de l’ensemble de la Chine actuelle dressaient chacune leur pan de mur: ceci explique les disparités dans les techniques employées…

C’est sous le règne de la dynastie Qin qu’apparaît le nom de « Grande Muraille ». Le principal monarque de cette famille, Shi Huangdi, est resté dans l’imaginaire populaire chinois un souverain cruel et sanguinaire, qui aurait fait de la muraille de Chine « le plus grand cimetière du monde », en raison du nombre impossible à quantifier d’ouvriers morts sur les lieux…

La Grande Muraille connaît un fort développement au cours de la dynastie des Han, et notamment sous le règne de Gaozu, empereur auto-proclamé. La construction de la Muraille s’étend jusqu’au désert de Gobi. Par la suite, de nombreuses rivalités rendront vaines toutes tentatives d’unifier les murs… et le pays…

Sous la dynastie Qing, entre 1644 et 1911, la Grande Muraille atteint les dimensions et la forme qu’on lui connaît à l’heure actuelle, pour repousser les attaques des Turcs et des Mongols…

Différentes techniques fidèles à leurs époques

En parcourant la muraille de Chine, on constate les différentes techniques employées, changeantes selon la tribu, ou évoluant au fil des progrès des ingénieurs… La technique de la terre tassée des débuts fait place à un agglomérat de roseau et de graviers recouvert d’argile qui rend l’érosion difficile et l’escalade impossible… Les éléments les plus récents sont faits de brique, de pierre et de mortier…

Aller y voir de plus près?

Après la théorie, on peut se rendre sur l’un des sites les plus visités de la Grande Muraille de Chine: Jiayuguan, et Shanhaiguan… Et constater que la plus longue des constructions humaines est prise d’assaut par les rampes d’accès, les boutiques souvenirs, et les milliers de touristes qui y affluent chaque jour…. En effet, le tourisme est une ressource importante de la Chine, et la Grande Muraille en fait les frais: choyée et dénaturée à la fois, elle est victime de son succès…

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017