Excite

La France s'ouvre lentement mais sûrement au marché du voyage médical

  • Getty Images

Joindre l'utile à l'agréable. C'est un peu le concept de base de la start-up toulousaine France Surgery qui a ouvert depuis deux ans une agence de "voyage médical". La société fait le lien entre des clients en recherche d'un certain type de soins et le réseau sanitaire français. Car si la Belgique, les États-Unis et l'Allemagne se sont lancés tête baissée dans ce business juteux, la France a mis du temps à s'y mettre.

Dans certains pays, il n'est pas facile d'avoir accès au soins, faute de moyens ou de performances. En Afrique en particulier, les délais d'attentes sont parfois insoutenables et il devient alors crucial d'envisager un voyage à but sanitaire hors de ses frontières.

"Un voyage médical dure en moyenne trois semaines. Quand la nature de l’intervention le permet, le patient qui vient souvent accompagné peut aussi être un touriste curieux de notre patrimoine et de l’art de vivre à la française" explique Carine Hilaire, l'une des fondatrices de france.surgery.com.

L'idée de telles agences est donc de prendre tout en charge et de s'occuper des moindres détails qui permettront aux clients de se soigner tout en profitant du séjour pour découvrir notre pays.

Lorsque la motivation première reste d'affronter un problème médical, l'élément sanitaire ne s'improvise pas. Le "tour operator" de la santé se charge donc d'élaborer le profil sanitaire du client, de cerner sa pathologie et de le mettre en contact avec les cliniques idoines.

"Tout est possible. Le choix de la région où se déroulera l’opération, de la formule d’hébergement, l’assistance d’un interprète, la conception d’un parcours touristique", "Un New-Yorkais venu se faire poser une prothèse de la hanche a payé ses trois semaines en France 12 000 € TTC. Chez lui, la même opération lui aurait coûté 60 000€" commente l'équipe de France Surgery. Et d'ajouter "Depuis plusieurs mois, nous enregistrons une forte hausse des sollicitations en provenance d’Amérique du Sud et l’émergence de demandes d’Irak et de Lybie".

Pourtant la France accuse encore un lourd retard dans le domaine du voyage médical. "En 2010, l’Allemagne a accueilli 71 000 patients venus du Moyen-Orient" explique un des cofondateurs de la start-up. France Surgery a reçu 1100 dossiers depuis juin 2011. Une belle marge qui laisse entendre que le marché est prometteur...

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018