Excite

La copie chinoise du Sphinx de Gizeh va être détruite

Les Chinois sont particulièrement friands d’acquérir des copies de monuments occidentaux. Pour eux en effet, il n'existe pas de plus bel hommage que l'imitation. Dernier exemple en date: le Sphinx de Gizeh fidèlement reproduit dans une ville chinoise provoque la colère des Égyptiens. La gigantesque statue sera détruite.

Little Paris et sa Tour Eiffel, village autrichien typique d’Hallstatt, quartiers de Londres, Manhattan, ou Florence, opéra de Sydney, Christ rédempteur de Rio: la Chine ne se lasse en effet pas de reproduire fidèlement les plus beaux monuments du monde entier sur son sol. Dernièrement, c’est une réplique du somptueux Sphinx de Gizeh qui a trouvé place dans un parc de la province du Hebei, au nord-est du pays.

L’Egypte a aussitôt exprimé sa colère et a porté plainte auprès de l’UNESCO, ne souhaitant pas que la sculpture de la Vallée du Nil taillée dans la pierre à l’époque pharaonique ait une pâle copie (le Sphinx du Hebei) de 20 mètres tout en béton à plusieurs milliers de kilomètres de là. Créée à l'origine pour servir de décor pour un film, la réplique chinoise avait été exposée dans un parc pour le plus grand plaisir des touristes.

La Chine ne souhaitant pas créer d’incident diplomatique a immédiatement affirmé que la statue du Hebei serait détruite. "Nous avons un profond respect pour l'héritage culturel mondial et nous présentons nos excuses au cas où il y aurait eu un malentendu", ont déclaré les autorités chinoises.

Face aux protestations égyptiennes, les responsables du parc où a été répliqué le Sphinx, classé au patrimoine mondial de l'humanité, se sont excusés et ont annoncé leur intention de détruire l'imitation.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018