Excite

La cité antique de Pompei s’écroule

Début décembre, un mur longeant l’une des principales rues du site archéologique de Pompei s’est effondré en raison du vent et des fortes pluies qui ont sévi sur la région les semaines précédentes. Déjà, une autre paroi sur la Via de l’Abbondanza ainsi que des stucs de la Casa della Fontana piccola s’étaient également écroulés, au cours du mois dernier. Déclaré comme le « novembre noir » par les médias italiens, les écroulementsdans la cité antique se sont multipliés.

Depuis 2010, l’Association italienne des archéologuesaccusent la Surintendance des biens archéologiques de Naples et de Pompei de détournements de fonds et de mauvaise gestion. « Si la culture doit être une priorité en Italie, nous devons commencer par Pompei, désormais décimée par des écroulements ininterrompus essentiellement dus à un manque d’entretien » déclarent les archéologues italiens.

Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le site de Pompei a été décrété en 2008 en état d’urgence. Dans un rapport, Giovanni Puglisi, président de la commission nationale de l’Unesco en Italie, a recensé une longue liste des dommages structurels et des dégradations affectant les 44 hectares du site archéologique. Le 23 février dernier, un grand chantier de restauration a été lancé à l’initiative de l’Union européenne. Estimé à 105 millions d’euros, ce projet doit démarrer courant décembre avec la création d’un système de drainage des eaux de pluie afin de protéger les ruines de l’humidité.

Malgré cette situation désastreuse, Pompei reste l’une des principales attractions touristiques d’Italie avec 2,5 millions de visiteurs par an.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018