Excite

Inventions de l’été : la combinaison anti-requins

  • thewest.com.au

Après la serviette de plage anti-sable collant, voici une autre invention cette fois-ci hautement plus nécessaire dans certaines conditions : on ne parle plus ici de confort, mais de survie. Alors que cette semaine un squale a fait une autre victime sur l'île de La Réunion, voici que des chercheurs annoncent la diffusion d'une combinaison sensée éloigner les requins. Explications.

Une première mondiale. Une combinaison conçue pour protéger les surfeurs, les nageurs et les plongeurs des attaques de requins grâce à un travail scientifique fruit d'une étude de la manière dont les prédateurs voient et détectent leurs proies.

Plus exactement ces combinaisons de dissuasion reposent sur deux stratégies. La première combinaison imite les fonds marins. Le porteur se mimétise ainsi avec son environnement jusqu’à devenir invisible pour un requin –qui n’a pas une très bonne vue-.

La deuxième combinaison rend le porteur au contraire extrêmement visible mais utilise des motifs associés à des animaux qui ne sont habituellement pas chassés par les squales. Le message doit être bien clair : "Ceci n’est pas une proie".

Le projet a débuté deux ans après que cinq personnes aient été tuées par des requins au Western Australia, capitale mondiale d'attaque de requins. En 2012, une étude a élu le WA et l’île de La Réunion comme les principaux spots d’attaques de requins.

Hamish Jolly et Craig Anderson, deux surfeurs passionnés d'océan, ont reçu une subvention de 20.000 dollars de l'Etat pour travailler en collaboration avec la University of WA shark scientists (Université scientifique de requins de WA). L'idée était de concevoir des combinaisons dissuasives.

Les chercheurs ont étudié la vision des squales, la neurologie et le comportement des prédateurs.

Hamish Jolly a déclaré hier que les premiers résultats étaient tellement satisfaisants qu’ils avaient décidé de lancer les combinaisons sur le marché. Testées en océan auprès de requins sauvages, les combinaisons ont joué pleinement leur rôle de dissuasion.

Des rayures sur une combinaison, un look de serpent de mer suffisent à envoyer un message rédhibitoire à un requin. Contre les dents de la mer, la science a opté pour l'ancestral art du camouflage et du déguisement.

La combinaison camouflage, qui permet de se fondre avec les fonds marins serait plus adaptée selon M. Jolly aux plongeurs. Tandis que la combinaison "d’avertissement" qui transforme son porteur en proie désagréable ou dangereuse est destinée davantage aux baigneurs et surfeurs.

Le design des combinaisons conçu par Shark Mitigation Systems, la société de M. Jolly et M. Anderson a été breveté et est prêt à être commercialisé.

Au sujet des tests en plein océan, M. Jolly explique : "Nous avons effectué plusieurs missions de ce genre. Nous devons faire plus. Tout ce qu’on peut dire pour l’instant, c'est que ça marche" ajoutant que les tests devaient se poursuivre encore des années avant de pouvoir affirmer que les combinaisons étaient sûres à 100%.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018