Excite

France: une saison touristique mi-figue mi-raisin

  • Getty Images

L'été aura été assez contrasté pour le tourisme en France. La branche a été confrontée aux caprices de la météo et aux réflexes attentistes et économes des clients. 62% des 980 opérateurs interrogés évoquent ainsi une baisse de chiffre d'affaires en juillet-août. "La saison touristique a été maussade cet été, comme le temps et l'humeur des Français. Mais l'avant-saison, grâce aux touristes français, et le cœur de saison, grâce aux étrangers, devraient permettre de sauver l'ensemble", estime Didier Arino, le directeur du cabinet Protourisme.

Le début de saison en mai-juin avait bien démarré mais la situation s'est ensuite gâtée pour certains. Parmi les régions gagnantes figurent la Bretagne et la Normandie, où le soleil a été au rendez-vous et a fait le bonheur des campings. Sans briller, Paris et sa région s'en sortent correctement. Mais les résultats déçoivent sur la Côte d'Azur (un été "morose", selon la région PACA), dans le Languedoc, en Aquitaine et en Rhône-Alpes. En Dordogne, le chiffre d'affaires a même chuté de 40% en juillet.

La saison en Aquitaine a été globalement "difficile", concède le Comité régional du tourisme. La météo mais aussi les "images fortes" des dégâts des grandes marées de l'hiver ont pesé. La fréquentation des touristes a aussi chuté de 5 à 8% en Savoie et en Haute-Savoie, selon l'observatoire Savoie-Mont-Blanc-Tourisme.

Le cabinet Protourisme chiffre à 800 millions d'euros sur l'été le manque à gagner en France lié à la météo. Mais, outre la pluie et le froid, le pouvoir d'achat est en cause. Du côté des opérateurs, les gagnants sont "ceux qui avaient anticipé un marché atone et tout mis en œuvre pour décrocher tôt des réservations de la clientèle. Ils ont ainsi échappé à l'effet météo négatif".

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017