Excite

Fernando Pessoa, un guide pour Lisbonne

  • Getty Images

Si l’on souhaite passer un week-end à Lisbonne, pourquoi ne pas suivre les traces de Fernando Pessoa, l’un des plus grands auteurs du 20ème siècle. L’écrivain portugais créa une œuvre immense sous de multiples pseudonymes, lui dont le nom signifie «personne». Les vieux tramways, les azulejos (faïences colorant la ville), les cafés, les librairies s’éternisent dans cette lenteur propre à la capitale portugaise.

Le fado est la musique du Portugal. Ce fado, notamment dans le quartier lisbonnais populaire de l’Alfama, niché sur une des sept collines de la ville, fait écho aux poèmes de Pessoa. Les deux ont en commun la «saudade», ce sentiment lusitanien intraduisible, cousin du spleen.

Le Chiado est un quartier élégant avec le charme du 19ème siècle, à la jointure entre la ville basse et le quartier haut, le Bairro Alto, où est mort Pessoa. A la terrasse du fameux café «A Brasileira», où Pessoa traînait tout le temps, sa statue est assise pour l’éternité. Et n’importe qui peut boire une «bica» (un espresso) à côté de lui.

Un tableau de José de Almada Negreiros représentant Pessoa est exposé au Centre d’art moderne (quartier nord), qui jouxte le musée Calouste Gulbenkian, l’un des plus beaux d’Europe. A son retour d’Afrique du sud, Fernando Pessoa a vécu les quinze dernières années de sa vie au 16/18 rue da Rocha, dans le quartier Campo de Ourique. Dans cette maison musée, lieu de dynamique artistique, sa chambre a été conservée telle quelle.

Enfin, édifié sur les bords du Tage, à côté de la Tour de Bélem, le Monastère des Hiéronymites («Monasteiro dos Jerónimos») inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco est l’une des merveilles architecturales de Lisbonne (art manuélin, 16e siècle). Le corps de Pessoa se trouve dans le cloître du monastère depuis 1985, à côté de celui du navigateur Vasco de Gama.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017