Excite

En Grèce, la hausse de la TVA a pu décourager les touristes

  • Getty Images

Mauvaise nouvelle pour les vacanciers britanniques et européens qui ont décidé de faire un tour en Grèce cet été. Le Daily Telegraph rappelait que «les vacances des touristes britanniques en Grèce avaient été perturbées par le nouveau plan du gouvernement visant à augmenter les taxes sur ses îles et restaurants, une offre désespérée pour rester dans la zone euro».

Près de 2 millions de touristes britanniques voyagent en Grèce chaque année. Ces visiteurs sont touchés par la hausse des taxes sur les restaurants et les commerces des îles de la mer Egée. Cette zone bénéficie d’un taux de TVA préférentiel (5 % pour les hôtels, contre 6,5 % dans le reste du pays, et 9 % au lieu de 13 % pour les restaurants). Or, devant la pression de plus en plus forte des créanciers sur le gouvernement, le pays a fait passer ces taux de TVA de 6,5 à 13 % pour l’hôtellerie et de 13 à 23 % pour la restauration, précise le quotidien grec I Khatimerini. La hausse des prix est donc d’autant plus flagrante dans ces îles de la mer Egée.

Au sein du gouvernement grec, cette décision n’a pas fait pas l’unanimité. «Le leader du tout jeune parti de la coalition les Grecs indépendants, le nationaliste Panos Kammenos, avait annoncé qu’il votait contre la mesure», notait le Daily Telegraph poursuivant «M. Kammenos étant ministre de la Défense, il a également fait le vœu que le taux de TVA ne soit pas modifié de son vivant».

Le quotidien rapportait également que le député de Syriza Yannis Michelogiannakis avait qualifié une telle mesure de «pierre tombale» pour le pays. Tous les ans, la Grèce est pénalisée par une perte de 20 milliards d’euros d’évasion fiscale. Rien qu’en mai elle aurait perdu 1 milliard d’euros et 5 depuis le début de l’année, selon les chiffres officiels.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017