Excite

Echanger sa maison le temps des vacances, oui mais…

Il peut être tentant d'échanger sa maison en ville contre une villa à Miami pour y passer ses vacances. Quelques points sont tout de même à vérifier.

Pour ne pas risquer de gâcher un séjour, échanger sa maison implique la prudence. Au niveau des délais, il est judicieux de s'y prendre trois à six mois avant le départ afin de pouvoir profiter d'une offre conséquente.

Les sites d'échange de maisons sont de plus en plus nombreux. Le nombre d'adeptes au système étant en nette augmentation d'année en année, l'offre est donc variée. Consulter tous les sites spécialisés permet d'accéder à une grande vitrine. Il suffit au préalable de s'inscrire sur chacun d'eux et de s'y rendre régulièrement afin de repérer qu'une mise à jour régulière est effective.

Certains sites sont gratuits (switchome.org, web-libre.org…), d'autres payants. Compter 45 à 250 euros par an. Ces sites proposent plus d'offres que les sites non payants. La cotisation donne droit à une assurance annulation et à une assistance. C'est le cas de homeforexchange.com, bovile.com, trocmaison.com ou encore interva.com et homelink.fr. Leurs tarifs sont différents, les échanges peuvent être très personnalisés.

Demander aux propriétaires de la maison convoitée un grand nombre de photos de la maison, du jardin, des environs immédiats. Ce qui peut donner une idée de leur philosophie de vie et du soin avec lequel ils s'occupent de leur logement… donc de celui qu'ils échangeront avec la leur. Il faut prendre le temps de faire connaissance avec eux quelques mois avant d'échanger sa maison, et d'établir des règles.

Vérifier sur Google Earth l'existence réelle du bien. Et pour être plus sûr encore, envoyer les différents contrats par la poste à l'adresse du bien dont il est question. Les clefs ne seront adressées qu'après avoir reçu le contrat contresigné.

Photo : Ezioman (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017