Excite

Des passagers d’un vol EasyJet se rebellent

Le vol devait décoller dimanche soir à 18 heures, il n'était toujours pas parti lundi à midi. Une centaine de passagers du vol Venise-Lyon, français en majorité, se sont rebellés dans l'aéroport de la ville italienne où ils étaient bloqués, provoquant une intervention des policiers italiens.

Denis Poizat, un passager sur place, parle "d'échauffourées avec les carabinieri" qui auraient "bousculé des femmes". Les passagers furieux tentaient alors de bloquer un autre vol de la compagnie vers Londres pour faire "réagir" EasyJet. Les annonces de retards se succédant dans la soirée d'hier, ils ont finalement été guidés vers un hôtel, selon leur témoignage, avant de reprendre leur attente ce matin.

"La réparation a pris plus de temps que prévu"

"Nous nous excusons platement", tient à faire savoir EasyJet. La compagnie aérienne explique que "l'avion qui fait la navette Venise-Lyon a été endommagé en arrivant à Venise par la passerelle qui a été mal manipulée par les agents de l'aéroport italien". Le trafic a donc été interrompu dans les deux sens. "Toute la soirée. Nous avons crû pouvoir faire repartir nos 93 passagers mais la réparation a pris plus de temps que prévu", déplore la compagnie qui explique qu'un "avion pas parfaitement en état ne peut pas voler chez nous".

S'agissant de "l'abandon" ressenti par les passagers, la compagnie fait savoir que des "rafraîchissements" leur ont été servis et un hôtel réservé automatiquement "selon la réglementation européenne", ce qui tranche avec les déclarations des passagers. EasyJet dit ne "pas être au courant" d'une éventuelle intervention policière mais reconnaît dans le même temps ne pas avoir de personnel sur place "comme beaucoup de grandes compagnies". La compagnie étudiera les demandes de remboursement "selon notre niveau de responsabilité".

Il reste encore 80 passagers dans l'aéroport, certains ayant préféré repartir par leurs propres moyens. Les passagers les plus pressés devraient regagner Lyon à bord d'un car que "nous affrétons en ce moment", explique EasyJet. Les autres prendront le prochain vol. Mardi.

Photo: Flickr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017