Excite

Découvrir l’art ancestral au Japon

Le Japon, ce pays qui nourrit l’imaginaire des européens que nous sommes grâce aux kimonos, aux sushis et aux geishas, s'est construit sur une histoire forte. Et là-bas, absolument tout ou presque est objet d'art ancestral. Chaque geste en effet, semble puiser sa source dans une très longue histoire de pratiques et de maîtrise d’un savoir-faire.

Le Shodō, ou l’art de la calligraphie, est certainement l'un des plus connus en Occident. Ce n’est pas simplement une forme d’écriture. Cet art traditionnel japonais fait également appel à ce qui se trouve à l’intérieur de l’individu. Il faut allier le geste juste et le souffle maîtrisé.

L'Origami, ou l’art du pliage de papier est un des arts les plus anciens du Japon. La plus ancienne trace retrouvée de l’utilisation du pliage est le Katashiro, la représentation d’une divinité, qui était utilisé pendant certaines cérémonies religieuses.

L'Ikebana (ou encore kadō), est l’art de la composition florale. Ici, pas d’arrangement de volume ou de couleurs comme en Europe, mais la recherche de l’équilibre graphique et linéaire. C'est un art qui a environ 300 ans, et qui se doit de respecter un certains nombres de normes, de codes et de règles.

La fameuse cérémonie du thé est appelée Chanoyu ou encore Sadō. Elle nécessite, si ce n’est toute une vie, en tous cas plusieurs années pour être complètement maîtrisée, et certainement pas un simple séjour au Japon. Et même pour y être invité, il est obligatoire de connaitre la cérémonie : les gestes, les phrases, la manière de boire. Tout est ordonné.

Dernier exemple parmi tant d'autres : le Nihon Teien, ou l’art des jardins. Les plus connus pour nous sont les jardins zen, qui mêlent rocher, gravier (qui représente l’eau), buissons et mousses afin d’interpréter la nature et de rendre une représentation de celle ci dans un espace clos.

Source photo : jimthompson (www.flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017