Excite

Découvrez les 35 sites français classés à l'UNESCO

L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (en anglais United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization, UNESCO) est une institution spécialisée créée le 16 novembre 1945. Depuis 1972 et l'adoption par l'Unesco de la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, près de 900 sites ont été classés au patrimoine mondial. Parmi eux, 35 sites français.

L'UNESCO a pour objectif selon son acte constitutif de "contribuer au maintien de la paix et de la sécurité en resserrant, par l’éducation, la science et la culture, la collaboration entre nations, afin d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l'homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Chartre des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ".

L'UNESCO poursuit son action à travers cinq grands programmes : l’éducation, les sciences exactes et naturelles, les sciences sociales et humaines, la culture, la communication et l’information.

Parmi les 35 sites français inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco, la plupart (31) sont culturels. Trois seulement sont naturels, à l'image des lagons de Nouvelle-Calédonie et un mixtes.

Avec l'entrée de lacité épiscopale d'Albi et du Parc national de la Réunion sur la prestigieuse liste, la France figure désormais en quatrième position derrière l'Italie, l'Espagne et la Chine.

Liste exhaustive des 35 sites français classés à l'UNESCO :

  • Basilique et collinde de Vézelay,
  • Cathédrale de Chartres,
  • Mont-Saint-Michel et sa baie,
  • Palais et parc de Versailles,
  • Sites préhistoriques et grottes ornées de la vallée de la Vézère,
  • Abbaye cistercienne de Fontenay,
  • Arles, monuments romains et romans,
  • Cathédrale d'Amiens,
  • Palais et parc de Fontaineblau,
  • Théâtre antique et ses abords et "Arc de Triomphe" d'Orange,
  • De la grande saline de Salins-les-Bains à la saline royale d'Arc-et-Senans, la production du sel ignigène,
  • Abbatiale de Saint-Savin sur Gartempe,
  • Golfe de Porto : calanche de Piana, golfe de Girolata, réserve de Scandola (N),
  • Places Stanislas, de la Carrière de d'Alliance à Nancy,
  • Pont du Gard,
  • Strasbourg - Grande île,
  • Cathédrale Notre-Dame, ancienne abbaye Saint-Rémi et palais de Tau, Reims,
  • Paris, rives de la Seine,
  • Cathédrale de Bourges,
  • Centre historique d'Avignon : Palais des papes, ensemble épiscopal et Pont d'Avignon,
  • Canal du Midi,
  • Pyrénées - Mont Perdu (N et C),
  • Ville fortifiée historique de Carcassonne,
  • Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France,
  • Site historique de Lyon,
  • Beffrois de Belgique et de France,
  • Juridiction de Saint-Emilion, Val de Loire entre Sully-sur-Loire et Chalonnes,
  • Provins, ville de foire médiévale,
  • Le Havre, la ville reconstruite par Auguste Perret,
  • Bordeaux, Port de la Lune,
  • Fortifications de Vauban,
  • Lagons de Nouvelle-Calédonie : diversité récifale et écosystèmes associés (N),
  • Cité épiscopale d'Albi,
  • Pitons, cirques et remparts de l'île de la Réunion, (N)
  • Les Causses et les Cévennes, paysage culturel de l'agro-pastoralisme méditérranéen,
  • Sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes,
  • Bassin minier du Nord-Pas de Calais.

Un avenir prospère

La France affiche depuis 1979, date de son entrée sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, un palmarès florissant. Et l'Hexagone ne semble pas prêt de vouloir arrêter cette ascension : pas moins de trente-cinq sites figurent sur sa liste indicative, prêts à être proposés au comité du patrimoine mondial et prolonger la liste des 35 sites français classés à l'UNESCO.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018