Excite

Comment les avions se débarrassent-ils du caca ?

La technologie des sanitaires d’avion a beaucoup évolué depuis la Seconde Guerre mondiale, et on ne se débarrasse plus des récipients contenant les excrétions par le hublot, comme on le faisait alors. Mais que se passe-t-il réellement lorsque l’on tire la chasse des WC dans un avion qui se trouve à 10 000 pieds d’altitude?

Normalement donc, les avions ne rejettent pas les excréments en plein vol. Ils sont équipés de deux types de toilettes. Soit «un système de gestion de déchets en circuit fermé» ressemblant fortement aux toilettes de nos logements et qui ramène les déchets dans une cuve à bord de l'avion. Soit un système d'aspiration des déchets, ramenant également le tout vers une cuve. En 1975, James Kemper a inventé et breveté ce système d’aspiration très bruyant utilisé par les avions modernes. Boeing a installé ce système pour la première fois en 1982, et il s’est maintenant généralisé à bord des avions.

La règle est donc que la cuve est vidangée au sol, lorsque l'avion a atterri, en ouvrant une vanne qui se trouve à l'extérieur de l'appareil, et donc impossible à ouvrir en plein vol. Mais parfois, un dysfonctionnement peut entraîner des fuites, en cas de problème d'étanchéité ou de canalisation.

Une substance se forme alors à partir du liquide qui fuit, appelée «glace bleue». Normalement, elle reste collée à l'avion, mais il arrive parfois qu'elle se détache. Lorsque cela arrive, elle fond la plupart du temps et s’évapore, mais parfois non. Dans ce cas, si elle retombe sur la terre ferme, «de très désagréables relents d'urine et d’excréments» peuvent apparaître pendant qu'elle fond.

Cette glace bleue n'amuse pas du tout les compagnies aériennes, puisqu'elle abime en général les avions sur laquelle elle se fixe. Il est même déjà arrivé qu'elle arrache carrément un réacteur.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017