Excite

Biennale de Venise 2013 : c'est jusqu'au 24 novembre

La Biennale de Venise 2013 a réuni cette année 88 pavillons ouverts au public. 10 nouveaux pays étaient présents à cette grande manifestation artistique qui porte son nom depuis 1972. Elle existe cependant depuis 1895 sous l'appellation d'exposition internationale de l'art. En 1972 elle s'intitulait "Opera o comportamento", œuvre ou comportement.

La Biennale de Venise 2013 s'installe dans les jardins et l'exposition de l'arsenal et elle ne comprenait cette année pas moins de 47 autres évènements éparpillés dans toute la ville. Elle annexe les bâtiments historiques de l'Arsenal depuis 99, mais elle s'étend depuis dans les églises, les palais, les musées et des appartements loues spécialement. Les petites îles de la lagune accueillent elles aussi des évènements ou des pavillons nationaux.

Les Giardini représentent le noyau de la première manifestation. Ils abritent 28 pavillons nationaux, constituant une représentation de leurs états. Parmi les dix nouveaux pays participants à cette grande exposition cette année, on peut retenir, la Côte d'Ivoire, les Maldives, le Koweït, le Vatican, les îles Tuvalu, le Paraguay, le Bahreïn et le Kosovo.

Pour cette 55éme biennale, l'italien Massimiliano Gioni était aux commandes. Ce jeune commissaire a donné le ton avec un parti pris bien affirmé. Il a ainsi imposé sa propre vision de l'art. Tout était déjà dit dans le titre qu'elle portait "Palais encyclopédique". Ce nom est inspiré de l'artiste Auriti qui avait pour projet de construire un immense musée abritant la culture universelle. Gioni a essayé de donner à cette biennale sa vision, en plaçant les oeuvres les plus belles au monde dans un genre de chambre des merveilles. Gioni a parfaitement réussi son pari en faisant de cette biennale une exposition très réussie.

Quelques oeuvres majeures de l'exposition

La Grèce expose les œuvres de l'artiste grec Stefanos Tsivopoulos. Il met en scène les systèmes alternatifs à la monnaie dans une mise en scène très raffinée même si le sujet peut paraitre un peu naïf. L'Espagne est représentée par Lara Amarcegui. Elle expose des gravats sur 500 m3 dans l'espace central, c'est un peu le chaos. L'Italie a mis sous les projecteurs l'artiste Maria Cristina Finucci et sa performance représentant ce qu'il reste de notre société de consommation en se projetant sans le futur.

L'artiste israélien, Gilad Ratman joue avec les vidéos et les sons. Un cri primal semble évoquer les difficultés de ce pays suite à la violence et à la guerre. Il propose un questionnement individuel. Le pavillon russe accueille ses visiteurs sous une pluie d'or. Des parapluies sont fournis aux femmes tandis que les hommes observent à genoux sur des prie-Dieu. Cette Biennale de Venise 2013 se situe dans l'originalité, la surprise et beaucoup d'oeuvres se veulent le reflet de notre société. Vous avez encore le temps de vous y rendre puisqu'elle fermera ses portes le 24 Novembre 2013.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018